Money Monster

Money Monster.PNG

Chers Léons,

Un samedi après-midi pluvieux, je suis allée voir Money Monster, le dernier film de Jodie Foster. Le film étant présenté au Festival de Cannes, hors compétition, on se doit d’écrire quelques lignes sur l’événement qui se déroule cette année du 11 au 22 mai, et qui représente la consécration pour les acteurs/trices et réalisateurs/trices. Cette année encore il y a du beau monde pour la montée des marches, et on a remarqué que bien des Américains sont du voyage ! On ne pourrait de toute façon pas prétendre le contraire puisque un des films qu’on a choisi de vous présenter est Américain : Julia Roberts et George Clooney en tête d’affiche, sans oublier Jack O’Connell – qui, pour l’anecdote, vient de signer pour une série Netflix – les trois dirigés par Jodie Foster.

Quelques photos de l’équipe du film à Cannes, je les trouve tellement beaux !

CANNES-2016-DAY-2-MONEY-MONSTER-Photocall-All.jpg

299881.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Il s’agit du quatrième film réalisé par Jodie Foster, et le tout premier que je vois ! Je dois par ailleurs avouer que sans elle à la réalisation, je ne serais pas aller le voir, les films américains ne m’intéressant pas particulièrement d’habitude. Seulement voilà, je porte Jodie Foster dans mon cœur, je voulais donc voir le cinéma de la façon dont elle le voit. Passons !

Money Monster nous plonge au cœur de Wall Street, sur un plateau de télévision, pour l’émission qui donne son nom au film, avec le présentateur Lee Gates, sa réalisatrice Patty, et évidemment tous les cadreurs, et Hommes de l’ombres sans qui une émission ne pourrait pas être réalisé. L’essentiel du film se déroule entre le plateau de télévision et la régie, ce qui en fait plus ou moins un huit clos. L’intrigue est la suivante : Kyle, un jeune homme ayant joué sa fortune en bourse sur les conseils de Lee Gates, bourse de 800 millions de dollars qui disparaît dans la nature en un après-midi, décide de se rendre sur le plateau en question de celui qu’il tient pour responsable et d’obtenir les réponses à ses questions. Pour parvenir à ses fins, il opte pour la solution extrême : la prise d’otage. Quand à Patty, elle tient à bout de bras la survie de Gates en le canalisant grâce à une oreillette et participe grandement à l’élucidation de l’affaire.

546629.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

La force du film est tout d’abord dans le regard porté sur la vie des trois personnages principaux. On s’intéresse au désespoir de Kyle, son geste désespéré est celui d’un homme honnête qui a cru bien faire en jouant tout son héritage. leur évolution au cours du film et surtout l’évolution des rapports de force : Kyle vient pour jeter sa haine et son incompréhension à la figure de Lee Gates, un homme suffisant, superficiel et dont les autres et lui même sont écœurés, et finalement les deux hommes et Patty s’unissent pour faire éclater la vérité, vérité dont ils prennent connaissance en même temps que le spectateur.

En une ligne, Money Monster est un thriller alléchant pour ceux qui aiment vivre au rythme des personnages, et sentir cette angoisse que provoque un bon film à suspense au plus profond de soi !

 Roxane

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s